Barbie et Ken chez le Musée de la poupée

Musée de la Poupée à Paris
Barbie et Ken jouent les stars de tous les temps

Parmi les nombreux musée qu’on peut visiter à Paris, il y en a un qui est un peu insolite, le Musée de la poupée. Situé à Impasse Berthaud, pas loin du Centre Pompidou, ce musée a ouvert ses portes en 1994 et jusqu’à ce jour a présenté  une collection de poupées anciennes en scènes de vie, recréées avec mobilier et accessoires anciens.  En addition de l’expo permanente, le Musée de la poupée présente des expositions  temporaires comme celle « Barbie et Ken jouent les stars de tous les temps », une exposition qui montre les poupées américaines dans un parcours à travers l’histoire du costume, de l’Antiquité aux rois de France puis de la révolution française à nos jours.

On peut voir Barbie et Ken en version « Tarzan et Jane », « Marat et Charlotte Corday », « Marie Lesczynska et Louis XV » ou encore Barbie version « Elisabeth d’Angleterre » et Ken version « Charlemagne ». Les costumes ont été réalisés à partir de documents historiques, puisés dans des ouvrages ou des tableaux, ainsi on ne parle pas d’un expo pour les enfants, mais d’un véritable exposition pour tous les amateur de l’histoire. Pour se rendre au Musée de la poupée il faut prendre le métro ligne 11 station Rambuteau.

Rétrospective sur Shafic Abboud chez l’Institut du Monde Arabe

L'Institut du Monde Arabe à Paris
Une rétrospective sur l’artiste libanais

Envie d’une exposition interessante? Bien, voilà un bon plan pour vos vacances à Paris. Jusqu’à ce dimanche chez l’Institut du Monde Arabe (IMA – Place Mohammed V – 1, rue des Fossés-Saint-Bernard Paris 75005) vous pouvez encore profiter d’une rétrospective sur Shafic Abboud, une des figures majeures de l’art contemporain libanais et arabe de la seconde moitié du XXe siècle.

Après la Seconde Guerre mondiale Shafic Abboud arrive à Paris et s’intègre à la vie artistique de la Ville Lumière. C’est ici qu’il impose son originalité artistique et est reconnu par la critique comme un peintre appartenant à l’École de Paris. Cette première rétrospective à l’IMA est l’occasion de faire découvrir au public quelque 190 toiles qui retracent l’itinéraire artistique de Shafic Abboud, de 1948 à 2003.

Le billet d’accès à la rétrospective sur l’artiste libanais est de 8€ et est possible d’y accéder de 11h à 18h. Pour se rendre à l’Institut du Monde Arabe il faut prendre le métro  (lignes 7 et 10, station Jussieu), autrement vous pouvez y rendre à pieds car l’IMA n’est pas loin de Notre-Dame, du Boulevard Saint-Germain et de l’Ile Saint-Louis.

Sur les traces d’Eugène Delacroix à Paris

Eugène Delacroix à Paris
L’église Saint-Paul-Saint-Louis

Eugène Delacroix est un peintre du romantisme français, qui est relié à la ville de Paris grâce à beaucoup des œuvres qu’on peut voir encore aujourd’hui. Pendant vos vacances dans la Ville Lumière sera presque impossible de ne voir pas de peinture de Delacroix, car il a décoré beaucoup d’édifices publics pendant son séjour à Paris. Ici on vous donne un petit guide sur les traces d’Eugène Delacroix à Paris.

La première étape est l’Assemblée Nationale (33 bis, quai d’Orsay) où se trouvent des plafonds dans le salon du Roi et dans la bibliothèque. Même la bibliothèque du Sénat (15, rue de Vaugirard) est décoré par Delacroix et aussi bien la Galerie d’Apollon dans le Musée du Louvre. Pour voir « Talma en Néron dans Britannicus » il faut que vous alliez à la Comédie Française, situé au 1, place Colette.

Mais Delacroix n’a pas décoré seulement des édifices publics, mais aussi des églises. Par exemple chez l’église Saint-Paul-Saint-Louis se trouve « Le Christ au jardin des oliviers », chez la Chapelle de la Vierge dans l’église Saint-Denys-du-Saint-Sacrement il y a la « Pietà » et chez la Chapelle des Saints-Ange dans l’église Saint-Sulpice le « Saint Michel terrassant le dragon », le « Héliodore chassé du temple » et « La lutte de Jacob avec  l’Ange ».

Un rendez-vous musicale très intéressant: le Rock en Seine

festival rock musique
Le parc de Saint-Cloud

Quand on pense aux festivals rock européens, on pense souvent au Sziget, au Rock am Ring ou au Reading, mais en France aussi on a un rendez-vous musicale très intéressant pour les amateur de la musique rock internationale : le Rock en Seine. C’est un festival qui a lieu dans le parc de Saint-Cloud aux portes de Paris, à 5 minutes de la station de métro Boulogne – Pont de Saint-Cloud (ligne 10), un parc qui a été classé monument historique en 1994.

Un lieu spéciale pour un événement musicale important est spéciale aussi. Le Rock en Seine est né en 2003 et a accueilli sur la scène le mieux de la musique rock internationale des années 2000 : Pj Harvey, Sonic Youth, White Stripes, Muse, Franz Ferdinand, Robert Plant, Radiohead et Amy Winehouse. C’est pendant ce festival que les anglais Oasis se disputèrent et décidèrent la dissolution du groupe.

Cet année le 26-27-28 août vous aurez la chance de voir le mieux de la scène rock mondiale grâce aux Foo Fighters, Interpol, Archive, My Chemical Romance, mais aussi de danser sur les rythmes électroniques du dj allemand Paul Kalkbrenner et du guru de l’électro Trentmoller. Rock en Seine est un rendez-vous musicale très intéressant, profitez en bien de cet événement pendant votre séjour à Paris !