Le Musée Edith Piaf à rue Crespin du Gast

la chanteuse française
Le Musée Edith Piaf

Edith Piaf est la chanteuse française la plus connue du monde. C’est a lui qu’on doit de très nombreux succès (« La vie en Rose » ou « Hymne à l’amour ») et c’est pour lui rendre hommage que le Musée Edith Piaf fut bâti dans le quartier où la chanteuse à la voix tragique a grandi.

Situé dans un petit appartement de la rue Crespin du Gast (quartier Ménilmontant), ce musée séduira votre attention et votre imagination grâce aux nombreux objets présentés : une collection de disques et de films, vêtements et chaussures de scène tandis que de lettres qui témoignent la correspondance amoureuse et personnelle de la chanteuse. À ne pas manquer, parmi les nombreux objets qui ornent ce musée, des gants de Marcel Cedran ou un peluche énorme qui fut elle donné par son défunt mari, Théo Sarapo.

Le musée est ouvert tous le jour de lundi à jeudi de 13 heures jusqu’à 18 heures. L’accès est libre mais il faut que vous réservez votre visite en téléphonant  au 01 43 55 52 72. Pour se rendre au Musée Edith Piaf (11ème arrondissement) la station du métro la plus proche est Ménilmontant (ligne 2), autrement vous pouvez prendre le bus n° 96.

Musée Edith Piaf
5, rue Crespin du Gast , 75011 Paris

L’église russe de Saint-Serge de Radonège

liturgie orthodoxe
L'église russe de Paris

Dans le XIXème arrondissement, au 93 de la rue de Crimée, l’église russe de Saint-Serge de Radonège attend vos visites. C’est une petite église que peu des parisiens connaissent, car elle est cachée, entourée d’arbres.

Construite en 1861 pour le culte luthérien allemand, pendant la première guerre mondiale elle fut confisquée et son terrain mis en vente. Au même temps en Russie la Révolution du 1917 conduit de nombreuses personnes à émigrer, ainsi une grande communauté orthodoxe s’installe à Paris. A cette époque n’existait à Paris que la Cathédrale Alexander Nevski qui ne suffisait plus à contenir tous les fidèles russe et le métropolite Euloge, chef spirituel de la communauté, trouva les fonds nécessaires à l’acquisition de l’église et en 1924 elle fut consacré au culte de Saint-Serge et à la liturgie orthodoxe.

L’église est décorée à l’intérieur de nombreux fresques  représentant de scènes de l’Ancien Testament, mais ce qui est intéressant à voir est la collection d’icônes, composée d’environ 100 pièces. Pour se rendre à l’église on doit prendre le métro numéro 7, stations Laumière ou Ourcq.

Visite insolite à Paris : le cimetière du père Lachaise

Monument dit "aux mortes"
Une tombe du Père Lachaise

Il y a des lieux ou la ballade peut paraitre saugrenue. Visiter un cimetière est quelque chose qui peut paraître étrange. Et pourtant, dans la liste des monuments historiques de la ville de Paris, vous trouvez le Père Lachaise.

Ce cimetière abritait seulement 13 tombes en 1804. Il est aujourd’hui le plus grand dans Paris intramuros, et un des plus connus au monde.  Cet engouement date du transfert en son sein des dépouilles de Molière et de La Fontaine entre autre. La liste des célébrités qui y résident à titre posthume est extrêmement longue. Jim Morrison, Gilbert Bécaud, Frédéric Chopin, Daudet, Delacroix… Il y en a pour tous les goûts. Balzac eu le privilège de le décrire dans l’un de ses romans, Ferragus, avant d’y être enterré. Certaines tombes sont vraiment magnifiques et valent vraiment le détour.

Au fil du temps, le cimetière du Père Lachaise est devenu une attraction incontournable de la ville de Paris. La ballade y est tranquille et agréable. Vous y trouverez ombres et bancs pour flâner, laisser l’esprit s’imprégner du lieu et pourquoi pas lire un roman d’un des grands auteurs dont la main tant inspirée repose près de vous.