Dormir à la Défense

Votre guide de Paris vous offre la sélection de B&B dans le quartier de la Défense.
Le quartier de la Défense est très intéressant d’un point de vue touristique pour admirer la beauté de la ville de Paris d’un point de vue différent de l’habituel.
Le quartier de la Défense a aussi une grande demande pour les hommes d’affaires, un centre commercial et économique dinamique de la ville de Paris.
Pour profiter de dormir à la Défense, BBParis propose une gamme de logements, chambres d’hôtes et appartements à proximité des plus importants centres d’intérêt.
Les personnes qui voyagent pour affaires trouvent dans le siter BBparis.com l’endroit où dormir à la Défense afin d’atteindre leur lieu de travail à pied.

Rétrospective sur Shafic Abboud chez l’Institut du Monde Arabe

L'Institut du Monde Arabe à Paris
Une rétrospective sur l’artiste libanais

Envie d’une exposition interessante? Bien, voilà un bon plan pour vos vacances à Paris. Jusqu’à ce dimanche chez l’Institut du Monde Arabe (IMA – Place Mohammed V – 1, rue des Fossés-Saint-Bernard Paris 75005) vous pouvez encore profiter d’une rétrospective sur Shafic Abboud, une des figures majeures de l’art contemporain libanais et arabe de la seconde moitié du XXe siècle.

Après la Seconde Guerre mondiale Shafic Abboud arrive à Paris et s’intègre à la vie artistique de la Ville Lumière. C’est ici qu’il impose son originalité artistique et est reconnu par la critique comme un peintre appartenant à l’École de Paris. Cette première rétrospective à l’IMA est l’occasion de faire découvrir au public quelque 190 toiles qui retracent l’itinéraire artistique de Shafic Abboud, de 1948 à 2003.

Le billet d’accès à la rétrospective sur l’artiste libanais est de 8€ et est possible d’y accéder de 11h à 18h. Pour se rendre à l’Institut du Monde Arabe il faut prendre le métro  (lignes 7 et 10, station Jussieu), autrement vous pouvez y rendre à pieds car l’IMA n’est pas loin de Notre-Dame, du Boulevard Saint-Germain et de l’Ile Saint-Louis.

Sur les traces d’Eugène Delacroix à Paris

Eugène Delacroix à Paris
L’église Saint-Paul-Saint-Louis

Eugène Delacroix est un peintre du romantisme français, qui est relié à la ville de Paris grâce à beaucoup des œuvres qu’on peut voir encore aujourd’hui. Pendant vos vacances dans la Ville Lumière sera presque impossible de ne voir pas de peinture de Delacroix, car il a décoré beaucoup d’édifices publics pendant son séjour à Paris. Ici on vous donne un petit guide sur les traces d’Eugène Delacroix à Paris.

La première étape est l’Assemblée Nationale (33 bis, quai d’Orsay) où se trouvent des plafonds dans le salon du Roi et dans la bibliothèque. Même la bibliothèque du Sénat (15, rue de Vaugirard) est décoré par Delacroix et aussi bien la Galerie d’Apollon dans le Musée du Louvre. Pour voir « Talma en Néron dans Britannicus » il faut que vous alliez à la Comédie Française, situé au 1, place Colette.

Mais Delacroix n’a pas décoré seulement des édifices publics, mais aussi des églises. Par exemple chez l’église Saint-Paul-Saint-Louis se trouve « Le Christ au jardin des oliviers », chez la Chapelle de la Vierge dans l’église Saint-Denys-du-Saint-Sacrement il y a la « Pietà » et chez la Chapelle des Saints-Ange dans l’église Saint-Sulpice le « Saint Michel terrassant le dragon », le « Héliodore chassé du temple » et « La lutte de Jacob avec  l’Ange ».

« Les Romanov, Tsars collectionneurs » chez la Pinacothèque de Paris

Les Romanov, Tsars collectionneurs
Les trésors de l'Ermitage à Paris

Il ya quelque jour que nous avons parlé de la Pinacothèque de Paris pour l’expo sur Corto Maltese, aujourd’hui on retourne chez là pour une autre exposition à voir pendant vos vacances à Paris : « Les Romanov, Tsars collectionneurs ».

Les Romanov ont collectionné beaucoup d’ouvres d’arts dans leur palais à Saint-Pétersbourg et aujourd’hui ces trésors se trouvent dans le Musée de l’Ermitage, qui a prêté une centaine de peintures et de sculpture à la Pinacothèque parisienne.  Cette exposition se déroule dans un parcours qui va de Pierre le Grand à Nicolas Ier en passant pour  Catherine II et Alexandre Ier.

Une bon plan pour voir jusqu’au  15 septembre 2011 des œuvres comme « David et Jonathan » de Rembrandt, « Le Contrat de Mariage » de Jan Steen, « L’Entrée de Marie de Médicis à Lyon » de Rubens ou encore « L’incrédulité de Saint Thomas » de Van Dyck. L’accès à l’exposition est de 10€ (plein tarif) ou 8€ (tarif réduit) et vous pouvez vous rendre à la Pinacothèque avec le métro 8, 12 ou 14 (station Madeleine).

Musée National du Moyen Age

les racines de Paris dans le Moyen Age
Le Musée National du Moyen Age

Nous avons déjà parlé de la Paris médiévale dans ce blog, souvenez-vous? Nous avons vous conseillé un itinéraire à la découverte de les racines parisiennes dans le Moyen Age. Si le tour entre Notre-Dame, la Sainte Chapelle, le Collège des Bernardins et l’Abbaye de Saint-Germain-des-Prés ne vous suffit pas, il faut que vous alliez découvrir les trésors du Musée National du Moyen Age.

Cet établissement est installé dans deux monuments parisiens très importants comme les thermes gallo-romaine et l’Hôtel des abbés de Cluny, dans le Quartier Latin. Ici vous trouverez de collections intéressants comme par exemple de la sculpture gothique,  collections dédiées à le monde roman, à l’antiquité et à l’Haust Moyen Age et une collection d’objets ayant trait à la vie quotidienne du Moyen Age.

Depuis septembre 2000 on peut aussi visiter un jardin qui s’inspire à ces collections : le jardin médiévale réalisés par Eric Ossart et Arnaud Maurières. L’accès au musée est possible tous les jours sauf le mardi, de 9 h 15 à 17 h 45 et les tarifs vont de 6 à 8€.

Pour se rendre au Musée National du Moyen Age il faut prendre  le Métro Cluny-La Sorbonne, Saint-Michel ou Odéon. Autrement avec les bus n° 21, 27, 38, 63, 85, 86, 87 ou encore avec la RER ligne C Saint-Michel et  ligne B Cluny – La Sorbonne.

L’église de La Madeleine: un de plus beau exemple de l’architecture néo-classique

architecture néo-classique
L'èglise de Sainte-Marie-Madeleine

L’église de La Madeleine est une de plus connue église de Paris, pour elle est un de plus beau exemple de l’architecture néo-classique. Au début elle doit être un temple dédié  à la Gloire de la Grande Armée, un monument voulu par Napoléon Bonaparte, mais après sa chute le roi Louis XVIII décida de dédier ce temple à Sainte Marie-Madeleine.

Ce véritable spectacle d’architecture a été inspiré par La Maison Carrée de Nîmes, l’un des temple le mieux conservé qu’on peut trouver dans le territoire de l’ancien Empire romaine.

Chaque année plus de 60.000 visiteurs viennent  à Paris et visitent cette paroisse, car oui, l’église Sainte-Marie-Madeleine est une église comme les autres, avec ses habitants, ses messes célébrées quotidiennement, etc… Mais il n’ya pas seulement les sacres reliques de Sainte Marie Madeleine dans ce temple néo-classique, car c’est ici qu’on peut assister à des concerts de musique sacrée où a diverses expositions qui témoignent l’intérêt de  l’Église pour les formes d’arts qui renforcent la Foi. Pour se rendre à La Madeleine c’est facile : métro 8, 12 et 14 station Madeleine.

Le palais de Salm à Paris et la légion d'honneur

Les décorations françaises
La légion d'honneur: un objet magnifique

Les amoureux de la république connaissent bien la fonction du palais de Salm à Paris. Ce palais commandé par le Prince Frédéric de Salm-Kyrbourg en 1782 est actuellement le siège de l’ordre de la légion d’honneur.

Cet ancien hôtel particulier se visite en même temps que le musée qui l’abrite: le musée de la légion d’honneur et des ordres de chevalerie. Vous pourrez admirer la plus haute récompense de la république française à travers les hommes connus et inconnus qui l’ont portés, sa fonction, son histoire… Elle est le reflet de la manière dont la France souhaite célébrer ses grands hommes.

Mais il ne faut pas négliger l’objet en lui même. C’est aussi une très belle pièce d’un point de vue esthétique. Et là, son côté protocolaire laisse entrevoir la finesse, la beauté pour en faire une véritable oeuvre d’art. Outre la légion d’honneur, vous pourrez également admirer d’autres décorations étrangères, chevaleresques et religieuses. Ses dames se laisseront charmer par l’esposition temporaire de haute joaillerie by Edéenne du 7 juin au 7 Juillet.

L’art des décorations est une chose, mais n’oublions pas les nombreux tableaux historiques que recèle ce musée. Nombreuses sont les raisons de venir visiter le palais de salm à Paris